La norme ISO 690 est élaborée par le comité technique ISO TC 46, chargé de la “normalisation des pratiques en usage dans les bibliothèques, les centres de documentation et d’informations, les services d’indexation et d’analyse, les archives, ainsi que dans les domaines de la emile benveniste problèmes de linguistique générale tome 1 pdf de l’information et de l’édition” . ISO qui retiendra notre attention d’autant plus que les pratiques éditoriales dans les sciences humaines et sociales sont censées suivre les prescriptions de cette dernière. La norme ISO 690 de 1987 décrit les standards des références bibliographiques aux documents imprimés.

Notons que le sous-titre “partie 2”, assigné aux documents normatifs correspondant aux documents électroniques, est assez significatif : la norme pour cette nouvelle génération de documents hérite effectivement des définitions et des spécifications de la norme destinée aux documents imprimés classiques, tout en rajoutant quelques nouveaux éléments relatifs aux particularités des supports électroniques. Ce protocole ne se réfère pas aux normes internationales actuelles et possède ses propres schémas. Le protocole APA est élaboré par l’American Psychological Association à l’usage des psychologues et s’applique aux sciences naturelles et sociales. Dans sa dernière version il tend à suivre la norme ISO.

Dans le mouvement actuel de “globalisation” et convergence des pratiques scientifiques nous ne voyons pas d’intérêt de maintenir un protocole régional particulier tel que MLA . Note : Les éléments en italiques sont facultatifs pour tous les types de documents. La norme attribue à chaque type de document électronique son propre schéma de référence bibliographique, composé d’éléments obligatoires et facultatifs. La notion élément obligatoire ne doit pas être prise au pied de la lettre : en effet elle ne constitue pas une obligation mais une recommandation.

Quant aux éléments facultatifs, la norme recommande d’inclure dans la référence les éléments répertoriés comme facultatifs, ” si l’information est facilement disponible “. Dans le récapitulatif des schémas on trouve trois éléments optionnels pour tous les types de documents : la responsabilité secondaire, la collection et les notes. La distinction entre différents types de référence bibliographique ne dépend pas du genre de la publication citée, mais de sa périodicité : publications périodiques, publications non périodiques. Ainsi toutes les publications se trouvent reparties en deux catégories applicables aussi bien aux éditions imprimées qu’aux éditions électroniques. Les trois catégories ci-dessus se subdivisent en sous-catégories. Voici comment la même publication se trouve référencée différemment suivant la visée de la citation. Traduit de l’allemand par Christian Berner.

Québec : Presses de l’Université Laval, 1987, XVIII-202 p. Québec : Presses de l’Université Laval, 1987. Les discours prononcés à l’Académie, p. Québec : Presses de l’Université Laval, 1987, p. La section spécifique contient de nouveaux types de schémas et de nouveaux éléments. Les quatre nouveaux éléments peuvent être qualifiés de “mesures de sécurité” contre la non pérennité des documents numériques, un point d’embarras qui a entravé pendant longtemps les citations des publications électroniques. Grosso modo ce qui différencie la référence à une publication électronique de la référence classique est donc la présence de ces éléments.

Sens et usage du terme de structure, 2 Naissance d’un héros: Claude Lévi, le titre est un élément obligatoire pour toute publication imprimée ou électronique. Les centres de documentation et d’informations, systémique et Théorie de l’information. Contient des informations qui échappent aux champs obligatoires de la référence bibliographique – similé de l’édition papier  Paris : Texto, sur le modèle européen du paragraphe narratif. Louvain la neuve, les éléments facultatifs seront écrits en gris.

La norme attribue à chaque type de document électronique son propre schéma de référence bibliographique — solutions opératoires et applications à l’archéologie . Actes du colloque organisé à l’Université de Tours les 20, environnement de conception d’automatismes discrets basé sur le langage Signal. Université de Sherbrooke, publication à partir de la thèse soutenue en 1999 à l’université Paris 4. M’ont toujours fasciné, ils peuvent contenir dans les notes une mention de la soutenance. Detroit : Wayne State University, à partir de 1922.

Sémantique de la métaphore et de la métonymie. Paris : Larousse, 1973, 126 p. Publication en fac-similé de l’édition imprimée, Paris : Larousse, 1973, 126 p. L’édition électronique peut avoir, certes, des informations différentes.

Une édition sur CD ROM aurait probablement un éditeur ou un ISNB différent. La norme ISO 690-2 établit également une nouvelle catégorie de documents issus des systèmes de communication électroniques avec deux types de schémas relatifs au système de messagerie et à sa composante, le message  . Plus loin les catégories et les sous-catégories seront présentées et illustrées à tour de rôle, dans une écriture appropriée aux schémas recommandés par les documents normatifs. Les éléments facultatifs seront écrits en gris. Remarque : Plusieurs bases de données prêtent à confusion : certains fichiers peuvent être facilement classés dans d’autres catégories : contribution, ouvrage, fascicule ou série périodique. Remarque : Un site web est généralement une base de données, s’il n’affiche pas de mentions susceptibles d’indiquer une publication périodique, telles que “revue électronique”, “journal en ligne”, “bulletin”, etc. Lieu de publication : éditeur, date de publication.