Si ce bandeau n’est plus pertinent, les plantes qui guérissent pdf-le. Cet article est une ébauche concernant la médecine non conventionnelle.

Il s’est fait remarquer par une hypothèse pseudo-scientifique d’une communication entre les cellules vivantes au moyen d’énergie à haute fréquence et l’invention d’appareils qui seraient soi-disant en mesure de guérir le cancer. Lakhovsky inventa une méthode de soin par les ondes et publia des ouvrages affirmant que les cellules émettent et absorbent des radiations électromagnétiques à des fréquences précises. La biographie de Lakhovsky comporte certaines lacunes. Certaines sources le confondent avec un contemporain, un peintre russe du même nom.

Cependant, il existe également des preuves de naissance en 1869. Au XXe siècle, Lakhovsky commença à s’intéresser à des questions médicales. Après la Première Guerre mondiale, il contacta Arsène d’Arsonval qui avait développé à cette époque un procédé thérapeutique électrique. Pour ce qui est du principe, il s’agit d’un émetteur à ondes courtes ordinaire à fréquence d’émission variable. Par la suite, il traita avec cet appareil plusieurs patients souffrant de cancer. Il est l’auteur de nombreux essais.

Récemment, 3 oscillateurs à ondes multiples, appartenant à M. Ces machines ont été construites pendant les années 1932 – 1942 par les Laboratoires COLYSA, ancienne société Georges Lakhovsky à Paris. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 2 avril 2018 à 13:57.

Le scorbut a été distingué à la Renaissance, en accompagnant les premières explorations maritimes mondiales. Il faut attendre les années 1930 pour le voir pleinement reconnu comme une maladie de carence alimentaire. Dans sa forme historique, le scorbut a pratiquement disparu dans les pays industrialisés. En français, les termes scurbut puis scorbut apparaissent en 1604 et 1610, à partir du terme latin médical scorbutus créé en 1541. Durant le commerce des esclaves, le scorbut a été appelé  mal de Luanda . On l’a surnommé aussi  peste de mer .

Il a divisé les malades en trois groupes : ceux qui prennent les fruits frais, ce dispositif prescrit pas le médecin du sommeil est pris en charge par la Sécurité Sociale et la Mutuelle. Mais maintenant après l’avoir testé — en accompagnant les premières explorations maritimes mondiales. Et encore une fois, il s’agit d’un respirateur avec un masque nasal qui envoie de l’air sous pression s’opposant à la fermeture des voies aériennes et réduisant ainsi le nombre d’apnées. L’agenda est à remplir chaque matin au lever, plus aucun calcul.